Combles,  Rénovation

Aménagement des combles : quels paramètres faut-il compte ?

Le comble est le terme employé pour décrire la partie qui se trouve entre  la toiture et le plafond, plus souvent utilisé comme grenier. L’aménagement de cet espace consiste à le réhabiliter pour en faire une pièce habitable. Ceci permet d’agrandir le logement et d’augmenter le nombre de pièces.  Par ailleurs ce processus n’est pas possible dans tous les cas, il tient compte de certains éléments tels que la structure de la charpente la hauteur de l’espace lui-même etc. Avant d’aménager les combles,  plusieurs paramètres doivent donc être pris en compte.

S’assurer avant tout que ses combles sont aménageables

Opter pour l’aménagement des combles afin d’agrandir le logement est une bonne idée certes ; mais il faut d’abord se rassurer que cela est possible. L’espace entre le planché et la toiture doit être d’une hauteur qui peut accueillir un homme de taille moyenne et surtout vous-même. Par contre vous pourriez décider d’utiliser l’espace aménagé pour effectuer des rangements.

Remplir les conditions administratives

La règlementation prévoit un seuil au-dessus duquel l’aménagement d’un comble doit être précédé de l’obtention d’un permis de conduire (superficie de l’espace). Un permis de conduire est demandé si l’aménagement nécessite une modification de la toiture ou de la façade de l’habitat. Par contre, si ces seuils ne sont pas franchis, il vous est simplement demandé de faire une déclaration avant le début des travaux.

Contrôler le toit et la charpente

L’espace étant situé directement en dessous de la toiture, il conviendrait de vous assurer qu’elle ne présente aucune perforation et aussi si elle est encore assez solide. Si elle présente des insuffisances, une réfection s’impose. Le cas de la charpente peut être plus délicat car il en existe plusieurs types. Il y’a des charpentes à fermettes ; qui sont construites avec des lattes disposés dans le sens de la diagonale. Ces lattes occupent l’espace entre les poutres supérieures et inférieures de la charpente, rendant l’occupation de l’espace impossible. Dans ce cas, il faut procéder à une modification de la charpente.

Procéder à l’isolation

Les combles vous exposent particulièrement  aux pics de températures (froid pendant l’hiver et chaleur pendant l’été) en raison de sa proximité avec le toit. L’isolation  représente donc un critère primordial pour son aménagement. Vous pouvez choisir de placer vos plaques isolantes à l’intérieur ou alors préférer une isolation de la pièce par l’extérieur et notamment le toit et dans ce cas, la charpente restera apparente à l’intérieur de la pièce.

Niveler le sol et/ou procéder au cloisonnement

C’est un espace qui à la base n’est pas conçu pour être habité, vous devez poser un parquet à votre convenance mais de préférence, optez pour des matériaux légers en raison de la position de la pièce. Si vous souhaitez l’aménager en plusieurs pièces, c’est moment de procéder au cloisonnement n’oubliez pas de toujours faire recours aux matériaux légers.

Installer un dispositif pour l’éclairage de la pièce

Comme tout espace habitable, votre nouvelle pièce doit être aérée et éclairée. Cela n’est pas commun, mais vous pouvez en plus des installations électriques, ajouter un éclairage nature en créant une ouverture sur le toit. Le marché de l’immobilier propose plusieurs types d’ouvertures de toit adaptées à cette forme qui n’est pas celle d’un mûr ordinaire.

Créer une voie d’accès à la pièce

Les combles sont la partie la plus haute de la maison après la toiture. Généralement une ouverture pour y accéder est créée lors de la construction de l’habitat. Par contre l’utilisation d’une échelle est nécessaire pour y accéder. En les aménageant comme pièce à vivre, il faut créer le moyen facile pour regagner la pièce. La construction d’un escalier s’impose à ce moment ; choisissez le meilleur endroit ; celui qui vous permettra d’y accéder sans avoir besoin de vous courber, mais aussi il faut positionner ce point d’accès en fonction de la disposition de la pièce.

Vous ne devez surtout pas perdre de vue que la surface comporte des points hauts et des moins hauts. Lorsque vous procédez à l’occupation de l’espace, il est préférable d’aménager les espaces de circulation au niveau des zones hautes et les rangements dans  les espaces situés sous les pentes de la toiture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *