Crédit Immobilier,  Finances

Crédit immobilier : quelques bons conseils pour emprunter

Acheter une maison ou un appartement est un processus nécessitant parfois le recours à un crédit bancaire, notamment lorsque vos fonds sont insuffisants. Cependant, souscrire à ce type d’emprunt est plus ou moins compliqué. Il est nécessaire de tenir compte de certains points, car les banques et les établissements prêteurs font très attention aux profils des emprunteurs avant d’octroyer le financement.

Quelques démarches seront donc utiles pour mieux emprunter et éventuellement pour profiter d’un taux intéressant.

Analyser le bon moment pour faire l’emprunt immobilier

Le taux de l’emprunt immobilier a connu une baisse importante ces dernières années. Il s’agit donc d’une opportunité pour investir dans la pierre et pour se constituer un patrimoine. Le financement par crédit est une option adéquate pour une plus-value à long terme. Malgré tout, il est important de réaliser sa demande de prêt au moment opportun. Si l’acheteur et le vendeur se mettent d’accord sur le prix de vente du bien, il est obligatoire de signer un compromis de vente chez le notaire. Ce sera cet avant-contrat qui permettra de fixer le délai de l’offre de crédit qui est normalement de 45 jours environ.

Une copie du compromis sera ensuite exigée par les banques afin d’analyser la demande de l’acheteur. Après cela, il est indispensable de réaliser rapidement la demande de l’emprunt immobilier sachant qu’un délai de réflexion de 11 jours au minimum entre l’offre de prêt et l’acceptation est imposé par la loi. En plus de ces processus, il est aussi important d’évaluer sa capacité d’emprunt, notamment dès le moment de la recherche du bien à acquérir. Malgré tout, la fin d’année est la période idéale pour réaliser un emprunt, car les banquiers font des rattrapages d’objectif. Ce qui permettra d’obtenir à coup sûr un rabais.

Rembourser tous les prêts à la consommation en cours et faire jouer son apport personnel

Avant de constituer son dossier d’emprunt, il est vivement conseillé de rembourser les prêts à la consommation en cours. Cela permet d’améliorer éventuellement sa capacité d’emprunt. En général, les banques font le calcul du taux d’endettement avant d’accorder un prêt immobilier. Cette action fait partie des critères de l’analyse de risque. Souvent, le taux d’endettement doit rester en dessous d’un certain seuil. Si le taux est supérieur à cette limite, il est nécessaire de rembourser d’abord sous peine de refus du prêt immobilier. Il ne faut pas non plus oublier que l’appréciation de l’endettement s’allie également avec la stabilité de la situation professionnelle de l’emprunteur, le reste à vivre de celui-ci ainsi que la tenue de ses comptes bancaires.

Si l’emprunteur dispose donc d’un capital disponible et en même temps plusieurs prêts à la consommation, il devra en effet prioriser le remboursement de ces derniers. Si le taux d’endettement est élevé, le capital ne servira à rien. Disposer d’un apport personnel d’au moins de 10 % est également un atout majeur pour l’obtention d’un emprunt immobilier, surtout si le dossier n’est pas bien convainquant. Ce montant permettra en tout de régler le paiement des frais du notaire, les frais du dossier bancaire, la garantie et également les honoraires du courtier. De plus, une baisse de taux peut être envisageable à partir 10 % d’apport. En plus de ces éléments, les prêts complémentaires peuvent aussi aider à réduire les charges à savoir le prêt d’épargne logement, le prêt à taux zéro…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *